admin/ décembre 15, 2018/ Non classé/ 0 comments

https://www.lemonde.fr/europe/article/2011/11/15/les-crimes-d-honneur-une-realite-europeenne_1604170_3214.html#

« Entre 15 000 et 20 000 femmes sont tuées chaque année dans le monde, selon les estimations des organisations non gouvernementales, par un cousin, un frère ou un père craignant l’opprobre de la communauté ».

« Aux Pays-Bas, la police estime que treize meurtres ont été commis en 2009 au nom de l’honneur ; au Royaume-Uni, une douzaine de cas sont recensés chaque année ; en Allemagne, soixante-douze jeunes filles ont été tuées en dix ans ; en France, depuis 1993, une dizaine de cas ont été évoqués dans les médias « 

« https://www.amnesty.be/infos/actualites/article/crime-d-honneur-une-impunite-inacceptable « Dans son dernier rapport annuel, la Commission des droits humains du Pakistan a indiqué que près de 1 100 femmes ont été tuées au Pakistan l’an dernier par des membres de leur famille pour des raisons dites « d’honneur ». En 2014, ce chiffre était de 1 000, et en 2013, de 869″.

« Aux termes du droit international, la culture, les coutumes, la religion, la tradition et l’« honneur » ne peuvent en aucun cas servir de justification pour quelque acte de violence que ce soit commis contre des femmes. »

Lorsque l’honneur de la communauté est l’horreur des femmes…encore une focalisation…de l’ordre de l’obsession…le corps féminin déchiqueté, jeté sur la place publique pour des affaires de moeurs ….une rumeur est c’est l’étincelle…une paranoîa d’un mari libanais et le charaf fait le sherif…L’existence de cette expression démontre la profondeur du malaise et une forme de complicité latente …Un crime est odieux, par essence il n’existe pas de conditions atténuantes même s’il est possible de l’identifier d’émettre le relativisme souvent social pour plaider..un crime est par essence injuste, infondé même si des circonstances atténuantes sont déblatées ..la misère fabrique des méchants mais pas que…être blessé justifie t’il le fait de blesser…blesser une innocence… toutes les victimes sont innocentes….seule, la légitime défense pourrait selon moi être une circonstance à relativiser un crime…

Dans les moeurs, 3 catégories, l’infraction, le délit et le crime..la typologie traditionnelle que l’on retrouve dans le droit ..du droit du travail au droit familial…et puis de la jurisprudence…mais des exceptions dont le pléonasme qui meurtrie « le crime d’honneur »un clin d’oeil de la justice contemporaine au droit patriarcal canonique..un anachronisme chargé de « violence symbolique »…un exemple de pénétration intrusive du passé obscur dans un contemporain dit évolutif et progressiste…un truc à immédiatement abolir et du langage quotidien et dans la mise en pratique de la justice contemporaine…la violence devient réelle lorsque le crime d’honneur revêt une supercherie qui consiste à relativiser le crime en minimisant la peine…encore un arrangement entre la morale dominante et la justice, celle souvent partagée par le plus grand nombre…c’est d’ailleurs sa marque de fabrique …les idées simples sont les plus populaires elles ne nécessitent pas de reflexion pour les atteindre…le cerveau paresseux va chercher ce qui nourrie sa paresse..

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*