admin/ décembre 15, 2018/ Non classé/ 0 comments

https://www.letemps.ch/monde/ciudad-juarez-drame-fin-femmes-disparues

« De 1993 à 2013, 1441 meurtres de femmes ont été commis à Ciudad Juarez, selon le centre universitaire Colegio de la Frontera Norte, qui se base sur des statistiques officielles. Les deux tiers de ces féminicides ont été perpétrés après 2008. Une centaine de dossiers de disparitions de jeunes filles restent ouverts auprès du Parquet spécialisé dans les crimes contre les femmes. Et le phénomène s’aggrave de jour en jour: six adolescentes de 13 à 16 ans ont disparu durant les deux premiers mois de 2016. Les fugues ont été écartées. L’hypothèse de captures par les réseaux criminels, dont l’existence a été démontrée, qui exploitent sexuellement des jeunes filles avant de les liquider, est prise au sérieux ».

« Ciudad Juárez se trouve sur la rive droite du Río Bravo, qui forme la frontière avec les États-Unis, en face de la ville texane d’El Paso sur la rive gauche.Elle comptait 1 187 275 habitants en 2000 et 1 301 452 en 2005, ce qui en fait la plus grande de son État et la sixième plus grande ville du Mexique.

« Ciudad Juárez est tristement connue pour sa criminalité (d’où son surnom par les médias de « capitale mondiale du meurtre »5) et plus particulièrement pour les nombreux meurtres de femmes (4 000 entre 1993 et 20036) qui ont surtout eu lieu dans les années 1990 et au début des années 20005. Environ 200 000 ouvrières travaillent dans cette ville5 venant souvent d’autres régions du Mexique, se retrouvant sans attache et faisant donc des cibles vulnérables7. Après un pic de plus de « 3 000 meurtres en 2010, le taux d’homicide a diminué à la suite du déploiement de l’armée dans la région. Source Wikipedia

Reportage :

https://www.ina.fr/video/2426293001022

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*